Le sar ( diplodus sargus)

le sar commun ou diplodus sargus

Nouveau venu dans le bestiaire de la rade de Brest, même si l'on savait qu'ils étaient présents en entrée de rade, le sar commun, un sparidé de plus que l'on peut espérer toucher en rade. Cette espèce peut être confondu avec les grosses dorades grises, bien que sa dentition ne laisse aucun doute sur ce poisson.

Pêché au tenya dans 30 m de fond, juste à la bascule de marée, à l'aide d'un tenya de 30 grs, esché d'un pied de couteau boosté à l'ail et à l'anis ( 2 goûts d'attractants que l'on retrouve dans la plupart des attractants du commerce) , 

Ce poisson possède une belle défense et ne mettez pas vos doigts dans sa gueule pour décrocher votre hameçon 

53

La description plus complète issue de la fiche DORIS 

DESCRIPTION

Le sar commun est un poisson de 15 à 30 cm de longueur commune, pouvant atteindre 45 cm. Comme tous les Sparidés, il ne possède qu'une nageoire dorsale. Le corps est ovale, élevé et comprimé latéralement. Les lèvres sont minces sur une bouche légèrement protractile*. Elle comporte sur chaque mâchoire, 8 incisives et plusieurs rangées de molaires.
La coloration dominante est gris argenté, avec un dos beige grisâtre, et une coloration gris foncé sur l'espace interorbitaire et le museau. Les opercules* sont généralement bordés de noir, et une tache sombre en forme de selle est visible sur le pédoncule* caudal. Celle-ci n'atteint pas le bord inférieur du pédoncule. Une tache sombre se trouve aussi sur l'arrière de la base des nageoires pectorales. Les nageoires pelviennes sont sombres avec le bord antérieur blanc. L'arrière de la nageoire caudale est de couleur sombre.

Les individus jeunes portent 8 à 9 stries verticales sombres sur la partie supérieure du dos, lesquelles peuvent disparaître chez les adultes (à partir de 20 cm de longueur chez la sous-espèce méditerranéenne Diplodus sargus sargus).
La robe du sar commun de Méditerranée (Diplodus sargus sargus) varie selon le lieu où se trouve le poisson : dans des biotopes très clairs (sable), les individus seront eux aussi très clairs, les rayures et les taches auront tendance à disparaître même chez les jeunes individus. En revanche, dans des zones de roches foncées, les sars seront plus foncés et les rayures seront plutôt visibles. Les rayures ont aussi tendance à apparaître ainsi qu'un assombrissement général quand le poisson est stressé soit par un prédateur, soit par un congénère ou autre. Durant la phase de sommeil nocturne, le sar commun adopte une robe plutôt foncée laissant apparaître ses rayures.